+41 22 575 60 20

11

oct., 2017

La pénurie de talents, mythe ou réalité ?

By: | Tags: , , , , , , , | Comments: 0

D’après une nouvelle étude de France Stratégie, les difficultés de recrutement des entreprises seraient liées à leur politique – inadaptée voire inexistante – de gestion des compétences. L’obstination des pouvoirs publics à soutenir la formation des candidats est-elle une erreur ? L’État ne devrait-il pas concentrer ses moyens sur le développement du management par les compétences ?

 

Le « skill gap », un problème de formation ou de compétences ?

150 000 à 250 000 emplois restent non pourvus chaque année en France.

23 % des entreprises sont concernées par ces difficultés de recrutement, rapporte l’étude « Pénurie de talents 2016 » de Manpower Group.

Selon l’enquête BMO 2017 (« Besoin en Main d’œuvre ») menée par Pôle Emploi, pour plus de 80 % des employeurs, le problème est lié principalement à une pénurie de candidats ou aux profils inadéquats des postulants.

Alors qu’il y aurait en France une sous-utilisation des qualifications produites par le système éducatif d’après l’OCDE (1), un constat semble pourtant faire l’unanimité : dans certains secteurs, à l’instar de l’hôtellerie-restauration, du tourisme, de l’industrie ou du commerce, les actifs ne seraient pas suffisamment formés pour répondre aux besoins des entreprises.

Le gouvernement souhaite agir fortement en débloquant 15 milliards d’euros pour la formation des demandeurs d’emploi ainsi que des jeunes sur les 5 prochaines années.

L’objectif est de mettre un terme au chômage de masse en France d’ici 2020.

→ Pour résorber votre skill gap, venez découvrir notre logiciel de pilotage des compétences et de mesure d’adéquation poste/profil instantané : skillspotting

 

Pénurie de talents : les entreprises ont-elles identifié leurs besoins ?

Une étude publiée fin août par France Stratégie nous éclaire sur la situation. « Renforcer la capacité des entreprises à recruter » s’interroge, entre autres, sur ce déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché du travail et déplace le curseur non plus sur la formation, mais sur la propre difficulté des employeurs à anticiper et à identifier leurs besoins en compétences ainsi qu’à déterminer celles des candidats.

Pour sortir de l’impasse, le document incite les entreprises à référencer les compétences dont elles ont et auront besoin. L’effort à fournir semble conséquent : l’enquête souligne que moins de 15 % des entreprises font de la gestion de compétences. Au lieu de tout miser sur la formation, l’État ne devrait-il pas également aider les recruteurs à se doter d’une politique de management par les compétences ou les épauler afin de l’améliorer ?

→ Pour bien cerner les enjeux et les étapes clefs du management par les compétences, consultez notre livre blanc.

 

Compétences vs diplômes

Une prise de conscience qui se révèle d’autant plus urgente dans un contexte où le marché du travail évolue rapidement. En effet, à l’heure de la transformation de l’entreprise – de son organisation comme de ses métiers – certains spécialistes alertent sur la nécessité de reconsidérer l’approche du recrutement. L’idée n’est plus de penser uniquement en termes de diplômes et d’expériences professionnelles, mais principalement de compétences.

Par ailleurs, bien que les compétences techniques soient importantes, le travailler ensemble devient de plus en plus crucial, notamment en raison de l’émergence encore fortement sous-estimée de l’intelligence artificielle et de son impact sur l’emploi (destruction de postes massive et création de postes nécessitant d’autres profils). Dès lors, les compétences comportementales viennent se placer au centre de l’attention et là aussi, les entreprises sont généralement peu outillées pour les mesurer ou les développer.

Le 22 juin, s’est tenu à Paris un débat sur l’impact de l’automatisation sur l’emploi. Catherine Poux, directrice des services aux entreprises à Pôle Emploi est revenue sur l’importance de développer « une approche par compétences et inciter les entreprises à parler ainsi ».

→ Pour mieux mesurer les compétences comportementales de vos collaborateurs, notre logiciel de management par les compétences intègre un outil psychométrique permettant d’évaluer leurs préférences comportementales et leurs motivations.

 

L’innovation au service de la gestion des compétences

Fort de ce constat, Pôle Emploi a lancé une nouvelle plateforme : Pole-talents.fr, un site qui permet aux demandeurs d’emploi d’accéder à des offres référencées par compétences. L’outil fait encore l’objet d’expérimentations mais cette démarche démontre l’importance critique du virage à prendre.

→ Convaincus de cette nécessité chez Skillspotting, nous avons développé un outil qui change le paradigme du recrutement et permet le déploiement d’un management par les compétences simple et performant, notamment car il s’appuie sur une appropriation de l’outil par tous les acteurs (candidats/collaborateurs ; RH ; managers).

 

Si vous souhaitez faire le point sur le management par les compétences : Skillspot scan.

 

Que vous ayez besoin de support pour construire votre modèle de management par les compétences ou que vous souhaitiez l’optimiser, nous sommes à vos côtés. Nous pouvons également vous aider à développer les compétences de vos managers et ainsi le travailler ensemble, à travers des parcours sur mesure mixant coaching individuel et modules de formation orientés actions.

 

(1) 44 % des travailleurs ont un niveau de diplôme qui ne correspond pas à l’emploi qu’ils occupent : 31 % sont surqualifiés et 13 % sous-qualifiés (chiffres OCDE cités dans l’étude France Stratégie ici commentée).


Sources :


Crédits photos :

© Bakhtiar Zien / 123RF
© Sergey Nivens / 123RF
© rawpixel / 123 RF
© nito500 / 123RF
© Egor Kotenko / 123RF